Un immeuble-pont au dessus du Périph !

Incroyable ! Situé au-dessus du boulevard périphérique, entre la porte Maillot et la porte des Ternes, le terrain dit « Pershing » se transformera en 2022 en une mini-ville végétalisée. Découvrez à quoi ressemblera cet « immeuble-pont » du futur !




immeuble pont à Paris

Dans 5 ans seulement, un immeuble-pont devrait se dresser au-dessus du Périph. Une véritable skyline verte qui marquera l’entrée dans la Capitale. Il s’agit en fait du projet Mille Arbres, vainqueur du concours « Reinventer Paris » et adopté par le Conseil de Paris fin 2016. Situé près du Palais des Congrès, ce projet a pour ambition de « remettre la nature au coeur de la ville », selon son architecte, Manal Rachdi de l’agence OXO.

immeuble pont à Paris




Un projet très vert

Actuellement, le site abrite un immense parking de 6.450 m², exclusivement destiné aux autocars. Ce parking sera donc totalement transformé. Manal Rachdi explique qu’« en proposant notre projet à la Ville de Paris, nous voulions investir l’ensemble du site et proposer un seul et même bâtiment qui s’appuyait sur le boulevard Pershing mais aussi sur le pont qui enjambe le périphérique ». En souterrain, une gare routière s’étendra sur 1.800 m². Au-dessus, pas moins de 1.000 arbres importés de pépinières françaises et étrangères seront plantés (sur la forêt en toiture et dans le parc au premier niveau). Ils constitueront un immense écrin de verdure qui abritera un immeuble de 7 étages de 127 logements (50 % en accession à la propriété, 30 % de logements sociaux, 20 % de logements sociaux intermédiaires). L’ensemble comportera aussi 27.000 m² de bureaux, un hôtel 4 étoiles ainsi que deux crèches de 60 berceaux et un espace de jeux couvert pour les enfants. 

immeuble pont à Paris




Bonne idée… mais le bruit du périph, on en fait quoi ?

« Le périphérique sera plus silencieux dans une quinzaine d’années grâce au travail prévu par la Ville de Paris sur le bitume mais aussi avec l’essor des véhicules électriques et hybrides. La couverture du périphérique permettra de générer du foncier là où il n’y en a pas et d’effacer la frontière entre Paris et sa banlieue », explique Manal Rachdi.

Les investissements liés à ce projet devraient atteindre les 550 millions d’euros.

VOUS AVEZ AIMÉ ? PARTAGEZ !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *