Le phare de Paris démoli : colère des bretons de la capitale !

C’est un coup de tonnerre pour les bretons de Paris… (et pas seulement) ! Le célèbre phare breton, situé dans le 15e arrondissement, va être détruit ! Objectif de cette disparition : la construction de logements sociaux. On vous explique tout sur la disparition du phare de Paris !

Le phare de Paris démoli

La fin d’une époque… Le phare bretons vit ses dernières heures à Paris. Ce phare que l’on pouvait apercevoir en arrivant, en train, à la gare Montparnasse.

phare breton de paris
phare de paris

Cette imitation du phare du Croisic, servait d’enseigne à l’énorme poissonnerie « Les Samouraïs des Mers », situé au 69 rue Castagnary dans le 15ème arr.

Avec sa dizaine de mètres en hauteur et son mélange de couleurs rouges et blanches, il connaissait une certaine popularité auprès des bretons de Paris. C’est en 2001 que les anciens gérants décident de faire construire ce phare, à l’occasion de leur 25ème anniversaire d’existence. Au pied du phare, on trouve la coque d’un chalutier qui semble échoué. 


La poissonnerie a fermé depuis longtemps. Hélas, la mobilisation des riverains n’a pas réussi à sauver le phare. Pourtant, il y a 4 ans, un projet de ferme maraîchère avait été déposé à la Mairie et soutenu par plus de 800 personnes

Mais c’est finalement un autre projet qui a été préféré : l’installation de logements sociaux. Une résidence sociale de 251 studios pour étudiants, jeunes travailleurs et travailleurs migrants. Un projet qui provoque la colère de nombreuses associations de quartiers, comme les Jeunes Parisiens de Paris ou la mairie LR du XVeOlivier Rigaud, conseiller délégué chargé de l’habitat et du patrimoine à la mairie du XVe, explique que « le choix du lieu est en soi incompréhensible, dans ce quartier déjà largement doté de logements sociaux, à hauteur d’environ 40 % ».

Sans compter que les nouveaux habitants devront supporter le passage quotidien de 500 trains, 7 jours sur 7 et nuit et jour.

phare de Paris

phare de Paris


phare de Paris

N’hésitez pas à partager cet article [sgmb id= »1″]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *