berges piétonnes

Les berges piétonnes, c’est génial !

Partagez cet article
[sgmb id= »1″]

On dit oui aux berges piétonnes à Paris !

Vous le savez, la piétonnisation des voies sur berges à Paris a suscité beaucoup de polémiques et de critiques ces derniers mois… Pourtant, nous, on adore ! Voici pourquoi la piétonnisation des berges de la Seine, selon nous, c’est GÉNIAL !

Je suis donc allé me balader sur les nouvelles berges piétonnes de la Seine. Un véritable havre de paix, idéal pour se changer les idées et déconnecter quelques instant de la vie parisienne stressante.


Et voilà… une belle balade qui nous aura permis d’admirer la Tour Eiffel, le Musée d’Orsay, l’Orangerie, Notre Dame, le pont Neuf, l’Île de la Cité, l’Hotel de Ville de Paris, les bouquinistes, les bateaux-mouches… Bref, une balade 100% parisienne, idéale pour profiter de la beauté de la Capitale.

Sachez que cette balade sur les berges piétonnes de la Seine va bientôt devenir encore plus agréable. La Mairie de Paris a prévu de nombreuses nouvelles activités tout au long de ces quais. Animations gratuites, points de restaurations, spot de repos, air de pic-nic, jeux… Si vous aussi vous allez vous balader sur les quais de Seine, n’hésitez pas à prendre des photos et à nous les envoyer !

Il faut savoir que c’est une portion de 3,3 kilomètres de voies sur la rive droite (du tunnel des Tuileries au port de l’Arsenal) qui a été rendus aux promeneurs en septembre, trois ans après que l’ancien maire de Paris, Bertrand Delanoë, a rendu aux piétons une portion des quais rive gauche : 2,3 kilomètres de berges, du Musée d’Orsay au Pont de l’Alma.

Connais-tu notre TOP10 des bâtiments les PLUS HAUTS de Paris ?

Et LA meilleure gaufre de la Capitale, tu sais où c’est ?


TOI ! Si tu partages cet article sur les réseaux sociaux, saches que l’on t’aimera éternellement !
[sgmb id=1]

N’hésites pas à laisser un commentaire ci-dessous ! Ca nous fera très très plaisir.


 

1 réflexion sur “Les berges piétonnes, c’est génial !”

  1. Alexandre Andre

    Le problème n’est pas la belle saison où les weekends qui seuls sont susceptibles d’attirer autant de monde que sur votre vidéo, mais les nombreux soirs où les quais bas sont totalement vides, qu’il y fait froid avec du vent et que les bouchons créés imposent de subir une surpollution très nocive sur une période beaucoup plus longue (de 4mn à 16mn pour faire ces 3,3 kms).

    Le problème est que si vous refaisiez le même film ces jours-ci ou même le mois dernier vous auriez eu bien du mal à filmer des badauds en nombre.

    Le problème est aussi de nous priver au quotidien (pour ceux pris dans une vie active qui absorbe 12h par jour au minimum) de la vue des bâtiments désormais réservés aux seuls oisifs en semaine, comme un désir d’en priver le « tout venant » terme utilisé par la Maire pour désigner ceux qui disposent pas de dérogation de circulation.

    Un partage intelligent de cet axe (qui n’a pas été rendu aux piétons contrairement à ce qui est dit puisque seuls quelques passages étaient préalablement accessibles aux piétons, le reste n’ayant été construit qu’à l’occasion de la mise en place de cet voie de délestage et d’apaisement de la circulation qui permettait de limiter la pollution par une vitesse régulée et sans freiner) et plus en phase avec des principes socialistes aurait permis de respecter l’ensemble des citoyens, mais la méthode choisie, inspirée du sarkozysme le plus dur consiste à considérer que ceux qui en pâtissent l’on bien cherché. Réserver aux piétons le weekend et les vacances scolaires aurait permis ce respect bien absent des décisions d’une édile qui blessent et déçoivent nombre de ses électeurs

    vous ne pouvez pas imaginer combien le pourrissement des trajets au quotidien, quand aucune alternative raisonnable n’existe, dégrade les conditions de vie et sont blessants, surtout quand on se sent trahi par des décisions autoritaires et mal préparées voire non anticipée.

    Alors baisser la pollution oui, améliorer les endroits de détente qui permettent à la mairie de vendre des concessions, pourquoi pas, mais le respect des contraintes et des besoins de chacun devrait être le moteur de l’action de tout gestionnaire de ville qui prend en compte ses concitoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut